Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

mercredi 23 août 2017

Perspective terrestre

Quelqu'un a dit : « La voix de l’homme est bien incapable d’offrir autre chose que des perspectives terrestres. »

dimanche 21 mai 2017

Le bonheur humain avec Dieu


Si tu dépends de Dieu pour seulement la moitié de ton bonheur, tu l’aimeras seulement de la moitié de ton cœur.
William Law (1686-1761), pasteur anglais

lundi 1 mai 2017

Acteurs dans la prière



« Dieu a institué la prière pour accorder, à nous ses créatures, la dignité d’être des acteurs dans son théâtre. »
Blaise Pascal

dimanche 30 avril 2017

La priére d'un pasteur à Dieu


" Seigneur Dieu, je te rends grâces d'avoir mené à terme cette journée
Je te rends grâce d'apaiser mon corps et mon âme.
Ta main était sur moi, elle m'a gardé."
Dietrich Bonhoeffer (1906-1945), pasteur allemand

samedi 29 avril 2017

La liberté de la grâce


La grâce n'est pas une autorisation pour pêcher mais pour marcher dans l'humilité devant Dieu. La grâce nous libère pour être actif dans les œuvres de Dieu. Nous ne sommes pas liés par le nombre d'actions réalisés ou non mais nous apprenons par la grâce de Dieu à nous reposer dans Son amour.
Curt McComis

Grace is not a license to sin, but to walk in humility in the sight of God. Grace frees us to be active in the works of God. We are not tied up with how much we have done, or not done, but we learn by the grace of God to rest in His love.
Curt McComis

samedi 22 avril 2017

Un mystère déconcertant



Voici le formidable mystère de ce Dieu tout puissant et qui refuse cependant de nous forcer à faire ce qu'il nous demande. Il nous invite à coopérer avec Lui. Nous sommes honorés par l'opportunité qui nous est donné de participer à ses bonnes œuvres. Souvenez-vous comment il a demandé de l'aide pour accomplir ses miracles : Remplissez les vases, étendez vos mains, distribuez les pains.
Elisabeth Elliot

Here lies the tremendous mystery - that God should be all-powerful, yet refuse to coerce. He summons us to cooperation. We are honoured in being given the opportunity to participate in his good deeds. Remember how He asked for help in performing his miracles : Fill the waterpots, stretch out your hand, distribute the loaves.
Elisabeth Elliot

vendredi 21 avril 2017

Un lieu de réflexion


"Cervelle inoccupée, Le diable y trouve tente dressée" (Proverbe anglais)

jeudi 20 avril 2017

La grâce et le péché


Il doit y avoir une appréciation constante et croissante qu'en dépit du fait que le péché demeure, il ne doit pas être le maitre. Il y a une différence totale entre le péché qui survit et le péché qui règne, la personne régénéré en conflit avec le péché et la personne non régénéré complaisante avec le péché. C'est une chose que le péché vivent en nous : c'en est une autre de vivre dans le péché. C'est une préoccupation majeure pour le chrétien et pour les intérêts de sa sanctification qu'il devrait savoir que le péché ne doit pas le dominer, que les forces de la grâce rédemptrice, régénératrice et sanctifiante sont là pour l'amener à se concentrer sur ce qui est central dans son être spirituel et moral, qu'il est l'habitation de Dieu à travers l'Esprit saint et que l'espoir de gloire du Christ a pris forme en lui.
Eric Liddell

There must be a constant and increasing appreciation that though sin still remains it does not have the mastery. There is a total difference between surviving sin and reigning sin, the regenerate in conflict with sin and the unregenerate complacent to sin. It is one thing for sin to live in us: it is another for us to live in sin. It is of paramount concern for the Christian and for the interests of his sanctification that he should know that sin does not have the dominion over him, that the forces of redeeming, regenerative, and sanctifying grace have been brought to bear upon him in that which is central in his moral and spiritual being, that he is the habitation of God through the Spirit, and that Christ has been formed in him the hope of glory.
Eric Liddell

mercredi 19 avril 2017

Aimer et servir Jésus

" Ceux qui aiment et servent le Seigneur Jésus sur la terre se sentiront chez eux au ciel." (Auteur inconnu)

mardi 18 avril 2017

L'adoration guérira l'Eglise


Dans un appel pour l’adoration, le théologien Peter Kreeft écrit : « L’adoration guérira notre Église et donc notre pays et donc notre monde. C’est un des mensonges les plus destructifs de Satan de dire que rester assis dans une Église en adorant le Christ est inutile, superflu et nous retire de nos besoins vitaux et nos devoirs contemporains. L’adoration touche chaque personne et chaque chose car elle touche le Créateur, qui touche toutes choses et toutes personnes. Lorsque nous adorons, nous nous unissons à un dynamisme et une puissance infinis. La puissance de construction de l’adoration est plus grande que la puissance de destruction de la bombe atomique », car si l’homme avec son esprit créé peut inventer une arme si puissante que la bombe atomique, combien plus puissante sera l’amour incréé de notre Seigneur ressuscité pour apporter la paix éternelle dans le monde.

lundi 17 avril 2017

Les dons humains


" Dieu vous fait des dons pour que vous puissiez en faire aux autres." (anonyme)

dimanche 16 avril 2017

Quel réconfort !

Un pasteur a écrit : "Notre Père céleste nous tient dans son amour, entend nos cris et nous entoure de ses bras éternels. Il nous serre près de Lui et nous réconforte. Plus nous sommes près de Lui, plus notre esprit est tranquille."

samedi 15 avril 2017

Notre but sur la Terre


Pourquoi Dieu nous a-t-Il laissés sur cette terre ? Seulement pour y être sauvés et sanctifiés ? Non ! C’est pour que nous soyons occupés à Son service. Suis-je disposé à n’être utile pour cette époque et pour cette vie que dans un seul but : servir à transformer des hommes et des femmes en disciples du Seigneur Jésus-Christ ? Ma vie de service pour Dieu est ma manière de Lui dire « Merci ! » pour le salut inexprimable qu’Il m’a donné. Souvenez-vous qu’il est tout à fait possible pour Dieu de mettre de côté n’importe lequel d’entre nous si nous refusons de Le servir : « … de peur, après avoir prêché aux autres, d’être moi-même disqualifié » (1 Corinthiens 9:27).
Oswald Chambers, My Utmost for His Highest (Je fais le maximum pour le Très-Haut)

vendredi 14 avril 2017

"Me voici Seigneur, change-moi"

De nombreuses personnes ont fait cette dangereuse prière : "Me voici Seigneur, change-moi. Je veux faire ta volonté parfaite, peu importe ce que cela me coutera." Dieu abaisse son regard céleste avec un visage souriant  car Il a  tant de plans merveilleux pour vous. Puis "soudainement", vous vous trouvez vous-mêmes en plein milieu de Sa roue (pour nous éprouver). (cf. Ézéchiel 1 et 2). Il commence à travailler avec vous,  vous poussant ici et là, vous pinçant par là ... Cela peut être un mauvais tempérament, de l'orgueil, un esprit critique ou religieux, entre autres choses.  Dieu obtient votre attention et vous rend capable de cela. Il n'y a aucun plaisir!   Dieu expose quels sont les besoins dont on doit s'occuper. Nous pouvons soit rester sur cette roue et autoriser Dieu à continuer ou nous pouvons nous réfugier dans la chair et nous en éjecter nous-mêmes en fuyant loin de Dieu.
Jim Clark 

Many of us have prayed that dangerous prayer, "Here I am Lord, change me, I want to do Your perfect Will Lord, no matter what the cost." The Lord looks down from Heaven with a smile on His face because He has such great plans for you. Then "suddenly" you find yourself right in the middle of His wheel. He begins to work with you, pushing here pulling there and pinching over there...It may be a bad temper, pride, a critical spirit, religious spirit, or any number of things. God gets your attention and makes you aware of it. This is no fun!!! God is exposing what needs to be taken care of. We can either stay on the wheel and allow God to continue or we can get in the flesh and eject ourselves from the wheel and run from God.
Jim Clark

jeudi 13 avril 2017

Un message d'espoir

C'est un Evangile pour les hommes sans Dieu, pêcheurs, sauvages, inquiets, découragés, auto-suffisants et fier cependant pour détruire eux-mêmes et les autres, pris dans une situation critique désespérante dans laquelle ils ne peuvent pas s'en sortir eux-mêmes. La Bible caractérise ces hommes comme étant dans un état de « perdition » et comme étant « sans espoir dans le monde ». Et que personne ne suppose qu'un terme comme « perdition » est purement un terme de jargon théologique conventionnelle. Elle représente une terrible réalité que l'homme moderne dans sa situation moderne difficile ne connait que trop bien en partant de sa propre expérience amère. Elle permet d'élever les voix de désespoir présents dans nos radios, nos journaux, nos œuvres de fiction et nos poésies, les cabinets des médecins, nos salles d'hôpitaux, notre macabre cauchemar de la guerre atomique et la conversation des gens ordinaires qui aussitôt rencontrés commencent à déplorer le sort qui s'est abattu sur le monde.
Lewis J. Sherrill 

It is a Gospel to men who are without God, sinful, bewildered, anxious, discouraged, self-sufficient and proud yet destroying themselves and others, caught in a desperate plight from which they cannot extricate themselves. The Bible characterizes men in such a state as "lost", and as being "without hope in the world"... And let no one suppose that such a term as "lost" is merely a bit of conventional theological jargon. It stands for a terrible reality, a reality which modern man in his modern predicament knows only too well from his own bitter experience. It gives rise to the voices of despair which haunt our radios, our newspapers, our fiction and poetry, our stage and screen, our doctors' offices, our hospital wards, our grisly nightmare of atomic war, and the conversation of common people who no sooner meet than they begin to bemoan the fate that has overtaken the world.
Lewis J. Sherrill

mercredi 12 avril 2017

Qui adorer ?


Le pasteur Warren Wiersbe a écrit : "Dieu et Satan ont ceci en commun : tous les deux réclament notre adoration. Dieu désire notre adoration parce qu'Il en est digne et que, par ce moyen, Il veut nous transformer. Satan, lui, désire notre adoration, afin de nous détruire."

mardi 11 avril 2017

Comprendre le pourquoi et le comment des évenements

Même quand nous ne pouvons pas voir le pourquoi et le comment de ce que Dieu fait, nous savons qu'il nous montre son amour dans ce qu'il fait actuellement et bien après pour que nous puissions toujours nous réjouir.
James Packer

Even when we cannot see the why and wherefore of God's dealings, we know that there is love in and behind them, and so we can rejoice always.
James Packer

lundi 10 avril 2017

Une lettre personnelle

La Bible est une lettre personnelle adressée à chacun de nous par Dieu.
Julien Green, écrivain français 

dimanche 9 avril 2017

Prier, c'est quoi ?


"La prière est le plus grand rempart de l'âme"
« La prière est un élan affectueux vers Dieu » (Saint Augustin)

samedi 8 avril 2017

Un homme religieux comme les autres ?

Jésus n’est pas un fondateur de religion… Il est un dispensateur de vie.
Christophe Blumhardt

vendredi 7 avril 2017

La base de la vie chrétienne grandissante

" Il n’est pas possible que ceux qui se sont attachés à la doctrine, à la vie et à l’Eglise de Jésus Christ et qui y demeurent puissent rechercher ou désirer autre chose que l’amour divin, la paix et l’unité afin d’éliminer tout mal et de préserver tout bien, ainsi qu’il convient dans le Christ Jésus."
Menno Simons, réformateur protestant du 16ème Siècle

jeudi 6 avril 2017

Vivre le Royaume de Dieu



Le christianisme n'est pas une voix dans le désert mais une vie dans le monde. Ce n'est pas une idée dans l'air mais des gens qui marchent sur Terre en suivant Dieu. Ce n'est pas exotique d'être gardé sous verre mais une plante robuste porte toute l'année des fruits à travers tous types de temps. La fidélité au devoir est sa racine et sa branche. Rien de ce que nous pourrons dire à Dieu, en l'appelant par des noms grands ou précieux, ne peut prendre la place de la simplicité à faire Sa volonté. Nous pourrions parler à haute voix de la beauté de manger du pain avec Lui dans son Royaume mais c'est s'essouffler en vain et avoir un espoir sans réels racines à moins de labourer et planter dans Son Royaume ici et maintenant. Se rappeler de Lui à Sa table et l'oublier à la nôtre, c'est avoir investi dans de mauvaises sécurités. Il n'y a aucun substitut pour la simple bonté quotidienne.
Maltbie Davenport (Mattie D) Babcock

Christianity is not a voice in the wilderness, but a life in the world. It is not an idea in the air but feet on the ground going God's way. It is not an exotic to be kept under glass, but a hardy plant to bear twelve months of fruits in all kinds of weather. Fidelity to duty is its root and branch. Nothing we can say to the Lord, no calling Him by great or dear names, can take the place of the plain doing of His will. We may cry out about the beauty of eating bread with Him in His kingdom, but it is wasted breath and a rootless hope unless we plow and plant in His kingdom here and now. To remember Him at His table and to forget Him at ours, is to have invested in bad securities. There is no substitute for plain, every-day goodness.
Maltbie Davenport (Mattie D) Babcock

mercredi 5 avril 2017

La foi, c'est quoi ?

Nous sommes dans une période où beaucoup se demandent : mais qu’est-ce que la foi ? La foi est une confiance toute simple en Dieu, un élan de confiance indispensable, sans cesse repris au cours de la vie. (auteur anonyme)

mardi 4 avril 2017

La souffrance humaine

Un pasteur a dit : « De quelles souffrances l’humanité n’est-elle pas affligée parce qu’elle ne sait pas se réconcilier ! »

lundi 3 avril 2017

A la découverte d’un Dieu d’amour


Un journaliste posa un jour cette question à Albert Einstein :
- Croyez-vous en Dieu ?
Le grand savant lui répondit :
- Dites-moi d'abord ce que vous mettez derrière le mot Dieu, alors je vous répondrai !

C'était bien vu !

On parle de Dieu, mais ce qui est important, c'est ce que ce mot signifie réellement pour nous. En quel Dieu croyons-nous (ou ne croyons-nous pas) ?

Notre relation personnelle avec Dieu est très dépendante de l'idée que nous nous faisons de Lui. Bien sûr, Dieu est Dieu au-delà de la façon dont nous le concevons. Mais nos rapports avec lui sont directement liés à la pensée que nous gardons dans notre cœur.

Si nous croyons que Dieu est dur, sévère, cruel, vengeur, répressif, tel sera Dieu pour nous. Nos rapports avec lui seront placés sous le signe de la crainte, de la peur, de l'angoisse, voire à la limite de l'effroi ! Il nous sera fait "selon notre foi" (selon notre croyance).

Mais si, comme Jésus nous y invite, nous croyons que Dieu est un Père, tendre, attentif, aimant, fidèle, qui ne veut que notre bien, un Dieu qui, à l'image du bon berger, nous conduit dans de verts pâturages et près des eaux paisibles (Ps 23) ; si nous mettons toute notre confiance en ce Dieu merveilleux dont l'apôtre Jean nous dit qu'il est amour, nous vivrons une expérience spirituelle extraordinaire. Tel est bien le Dieu de Jésus-Christ. Avec un tel Dieu, plus de peur, plus de crainte, mais une joie constante dans une marche ascendante vers la lumière éternelle dont les bienfaits se manifestent dès ici-bas.

Quelle idée avez-vous de Dieu ? Seul un Dieu d'amour répond à tous nos besoins et peut satisfaire notre cœur.

Claude Parizet, pasteur français retraité

dimanche 2 avril 2017

Dieu fait-il des erreurs ?

 

" Dieu ne fait pas d’erreurs ! Si vous pensez qu’il en fait, c’est vous qui êtes dans l’erreur." (anonyme)

samedi 1 avril 2017

Charité et équité (1)

Lorsqu'il est question de pardonner à d'autres, c'est partiellement la même chose et partiellement différent de ce qui est dit hier.
C'est pareil, parce que pardonner, ce n'est pas la même chose qu'excuser.
Pourtant, des gens pensent cela.
Ils pensent que si vous leur demandez de pardonner une tromperie ou une brutalité, vous essayez de croire qu'il n'y eut ni tromperie ni brutalité.
S'il en était ainsi, il n'y aurait rien à pardonner.
Quand vous suggérez de pardonner, les victimes insistent :
Mais cette personne a rompu une promesse solennelle !
Justement, c'est cela qui doit être pardonné !
(Ce qui ne veut pas dire que vous serez obligé de croire la prochaine promesse !)
(Cela veut dire que vous devez vraiment vous efforcer d'éradiquer toute trace de ressentiment dans votre propre cœur – ainsi que tout désir d'humilier, de blesser ou de vous venger)
"The business of Heaven". Daily Readings from C.S.Lewis edited by Walter Hooper

vendredi 31 mars 2017

L'exclusivité


Comme le disait le théologien John STOTT : « Un seul chemin, un seul nom, un seul Dieu, un seul Seigneur, un seul médiateur. Ce sont là des affirmations exclusives aux implications inévitables. Ce qui est vraiment unique a forcément une valeur universelle et doit donc être porté à la connaissance de tout le monde »
Si Jésus-Christ seul est vérité et salut, envoyé par un Dieu d’amour pour être et apporter la véritable lumière alors que tous sont dans les ténèbres, le mensonge et la condamnation, il est de notre responsabilité de faire connaître cette vérité. Non pas une vérité qui pousse à l’orgueil parce que « nous avons la vérité ».

jeudi 30 mars 2017

L'univers

“L’univers,” comme le fait remarquer le spécialiste du cosmos Fred Hoyle “ressemble à une sorte de ‘coup monté’. Qui, si ce n’est un divin architecte, aurait pu manipuler ces 20 ‘manettes’ différentes jusqu’à ce qu’elles indiquent précisément les valeurs exactes indispensables à ce que l’organisation complète de la vie puisse ultimement apparaître?”

mercredi 29 mars 2017

La foi de Louis Pasteur


 « Tant pis pour ceux dont les idées philosophiques sont gênées par mes études ». 
LOUIS PASTEUR (Spécialiste de la bactériologie, de la vaccination, découvreur de la loi de la biogenèse, et inventeur du contrôle de la fermentation)